Modèles de CV gratuit PDF Print
There are no translations available.

Créez un CV qui séduira l'employeur !!!

Au moment de rédiger votre CV, vous allez forcément vous poser la question de la police de caractères:
« Laquelle choisir ? De quelle taille ? En gras ou souligné ?… ».

1. Un choix typographique n’est jamais anodin
« Beaucoup choisissent une police par hasard, constate Philippe Hemmerlé. C’est dommage car une typographie participe aussi à la première impression que le candidat donne au recruteur. » Techniquement, notre expert distingue les polices avec ou sans serif, c’est-à-dire les caractères avec empattements ou plutôt à bâtons. « La Helvetica Neue ou la Century Gothic, assez basiques, sont idéales pour les jeunes diplômés ou les secteurs plus high-tech. À l’inverse, la Garamond ou Times New Roman, avec serif, plus proches de l’écriture manuscrite, sont souvent appréciées par les cadres expérimentés ou les littéraires. Enfin, dans le doute, l’Arial ou Verdana restent neutres et efficaces. »

2. Attention au mélange des genres
Mais quel que soit votre choix, il est préférable de s’en tenir à une seule police pour votre candidature. « Il faut faciliter au maximum la lecture de votre CV ». C’est aussi pour cela que le gras est à utiliser avec modération et à réserver au titre du CV et à quelques mots-clés du déroulé. Quant à l’italique, on peut l’oublier : réservé, dans l’édition, aux locutions latines, citations ou titres d’œuvres artistiques, il est souvent superflu dans un CV.

3. Ne pas dépasser le corps 12
« Personnellement, je recommande de ne pas dépasser un corps 12, poursuit Philippe Hemmerlé. En effet, une police plus élevée donne l’impression, tel un mauvais élève, que le candidat cherche à combler un vide. Si on a un CV dense, on peut descendre jusqu’à un corps 9 qui reste encore lisible. Mais pas en dessous ! »

4. Trop de majuscules : un péché capital
Si certaines fautes d’orthographe ont un effet dévastateur, en règle typographique, un mauvais usage des capitales, c’est-à-dire des majuscules, peut être tout aussi dangereux. « On n’utilise pas les capitales à tort et à travers pour insister sur un mot. » L’usage est essentiellement réservé au nom de famille et à certains sigles courts. Car, outre leur usage impropre, les mots en majuscules sont surtout moins lisibles et parfois perçus comme agressifs.

5. Les goûts et les couleurs…
Enfin, tous ces faux pas évités, il serait dommage de massacrer la mise en page de votre CV à cause d’une fausse bonne idée : la couleur. « La couleur, en général, est fortement déconseillée », explique notre expert. D’une part, elle peut mal passer quand on doit imprimer le document. En outre, en fonction du destinataire de votre candidature, elle est peut être connotée négativement. « Par exemple, j’ai récemment vu un CV avec beaucoup de bleu, se souvient Philippe Hemmerlé. Or, cette couleur véhicule pour moi un aspect vieillot, le bleu ayant été utilisé à l’excès dans les années 1990… »

Un PDF pour ne pas rater sa mise en page
Ultime conseil, pour protéger vos choix typographiques : envoyez votre CV au format PDF plutôt que Word. « Les Cvthèques indexent désormais très bien les documents PDF. Or, sous Word, vous courez le risque que votre mise en forme soit désorganisée si le recruteur ouvre votre CV avec une version de logiciel différente de la vôtre. »

 
Banner
 

PARTNERS

logo